Le Sauveur et le Nom Nouveau, Christ a un nouveau nom

La signification du nom du Sauveur

En regardant en détail l’œuvre du salut de Dieu, nous pouvons avoir un aperçu de l’importance de connaître le nom du Sauveur. Afin de nous accorder le salut, Dieu a créé trois temps : le temps du Père, le temps du Fils et le temps du Saint-Esprit. Pour chaque temps, Dieu apparaît en tant que Sauver, utilisant un nom différent. À notre époque, le salut dépend de si nous connaissons le Sauveur maintenant ; nous ne pouvons pas seulement l’appeler Dieu. Un concept clé de la Bible nous aide à le clarifier.

 « Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux : »

Ecclésiaste 3:1

Dieu donne un temps limité à chaque temps pour recevoir le Sauveur

The-Savior-and-the-New-Name,-Chist-has-a-new-name(1).jpg

De la même façon que toute chose sur cette Terre a un but, notre foi en Dieu doit avoir un objectif aussi.

Aussi longtemps que nous vivons sur cette Terre, nous sommes limités en temps et en espace. C’est pourquoi la Bible dit qu’il y a un temps pour tout, une époque pour tout. Tout est limité par le temps, chaque chose a un début et une fin. Par exemple, chaque bouteille de lait que vous pouvez acheter aura une date de péremption. Cette date de péremption est la date limite jusqu’à laquelle vous pourrez boire le lait. Ce concept est appliqué à notre vie et notre foi aussi car Dieu nous donne un temps limité pour recevoir le Sauveur.

Toute activité limitée par le temps contient un objectif particulier. Par exemple, les étudiants vont à l’université pour recevoir un enseignement et obtenir un diplôme pour qu’ils puissent ensuite avoir un bon travail, gagner de l’argent, utiliser cet argent dans leurs dépenses familiales, et ainsi de suite. Tout comme chaque chose sur cette Terre a un objectif, notre foi en Dieu aussi doit en avoir un.

 « Vous l’aimez sans l’avoir vu, vous croyez en lui sans le voir encore, vous réjouissant d’une joie merveilleuse et glorieuse, parce que vous obtiendrez le salut de vos âmes pour prix de votre foi. »

Première épître der Pierre 1:8-9

La Bible déclare que le but ultime de notre foi en Dieu est de recevoir le salut, donc connaître le nom du Sauveur en est vital.

Le nom du Sauveur de chaque temps

Temps du Père Temps du Fils Temps du Saint-Esprit
Nom du Père Nom du Fils Nom du Saint-Esprit
Ancien Testament Nouveau Testament Temps moderne

Dieu a divisé son œuvre de rédemption en trois temps donnant un nom différent pour le Sauveur de chaque temps.

 « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. »

Évangile selon Matthieu 28:19-20

Selon la Bible, les trois temps correspondent au temps du Père, au temps du Fils et au temps du Saint-Esprit. À travers le concept de la trinité, nous comprenons que Dieu possède trois rôles différents avec trois noms différents. Au temps du Père, Dieu avait le rôle du Père. Au temps du Fils, Dieu avait le rôle du Fils. Au temps du Saint-Esprit, Dieu a le rôle du Saint-Esprit.

À chaque rôle de Dieu, il possède un nom différent en tant que Sauveur. C’est pourquoi Jésus a dit de baptiser au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Cela veut dire que le Père a un nom, que le Fils a un nom et que le Saint-Esprit a un nom.

Peu de gens savent que le Saint-Esprit a un nom et font l’erreur de penser qu’il n’y a qu’un seul nom du Sauveur. À travers une comparaison de versets dans Esaïe et Actes des Apôtres, nous pouvons comprendre pourquoi ces idées fausses surgissent.

 « C’est moi, moi qui suis l’Eternel, et à part moi il n’y a point de sauveur. »

Esaïe 43:11

Au temps du Père, le nom du Sauveur était Jéhovah. Il a affirmé être le seul Sauveur. Dans le Nouveau Testament, l’apôtre Pierre a aussi témoigné du Sauveur.

 « Jésus est la pierre rejetée par vous qui bâtissez, et qui est devenue la principale de l’angle. Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. »

Actes des Apôtres 4:11-12

« Il est la pierre rejetée par les constructeurs – par vous – et qui est devenue la pierre principale, la pierre d’angle. C’est en lui seul que se trouve le salut. Dans le monde entier, Dieu n’a jamais donné le nom d’aucun autre homme par lequel nous devions être sauvés. »

Actes des Apôtres 4:11-12 (BDS)

Auparavant, Jéhovah s’était proclamé comme étant le seul Sauveur. Au temps du Fils, l’apôtre Pierre a annoncé que le seul Sauveur était Jésus et qu’il n’y avait d’autre nom pour le salut. Ici, il pourrait sembler que la Bible se contredit elle-même en prétendant d’une part que Jéhovah est le seul Sauveur et d’autre part, Jésus est le seul Sauveur.

En réalité, il n’y a aucune contradiction. En comprenant le concept de la limitation de temps qui joue un rôle important dans l’œuvre de rédemption de Dieu, cela est parfaitement sensé.

 « Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la domination reposera sur son épaule ;

On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. »

Esaïe 9:5

Ésaïe a vécu au temps du Père quand le nom du Sauveur était Jéhovah. Il a été prophétisé que Dieu le Père Jéhovah naîtrait en tant que Fils qui est Jésus-Christ. À partir du moment où Dieu est né sous forme humaine, il cesse de jouer le rôle du Père pour commencer son rôle de Fils. À ce moment, le temps du Père s’achève et le temps du Fils commence. Avec le changement du temps, s’est produit un changement du nom du Sauveur. Le Sauveur n’était plus Jéhovah mais Jésus. Puisque Dieu a changé de rôle, le temps et le nom de Dieu ont tous les deux changé. Cela veut dire que le nom du Sauveur a un temps limité, similaire à une date de péremption.

Une fois un temps s’achève, le nom du Sauveur de ce temps expire. Les gens ne peuvent donc plus recevoir le salut avec ce nom. C’est pourquoi, pendant le temps du Père, Jéhovah était le seul nom par lequel les gens pouvaient être sauvés. Cependant, dès que le temps du Père s’est fini, le nom de Jéhovah a expiré et les gens ne pouvaient plus être sauvés par ce nom.

C’est la raison pour laquelle l’apôtre Pierre a confié qu’il n’y a aucun autre nom que celui de Jésus par lequel nous pouvons recevoir le salut. Il a entièrement compris le concept de la limitation du temps qui marque la péremption du nom du Père et le commencement de l’utilisation du nom du Fils.

Le nouveau nom du Sauveur

Maintenant, nous ne vivons ni au temps du Père, ni au temps du Fils mais au temps du Saint-Esprit. En d’autres termes, Dieu joue maintenant le rôle du Saint-Esprit, alors il est essentiel pour nous de connaître son nom afin de recevoir le salut. Beaucoup de gens font l’erreur de considérer le nom de Jésus comme le nom du Sauveur de notre temps. Cependant, le nom de Jésus, qui est le nom du Fils, a expiré lorsque le temps du Fils a été révolu. Pour cette raison, Jésus a déclaré qu’il reviendrait en tant que Sauveur du temps du Saint-Esprit avec un nom nouveau.

 « Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne. Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau. Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Eglises. »

Apocalypse 3:11-13

En disant : « je viens bientôt », Jésus parlait de sa seconde venue. Il a affirmé clairement que quand il reviendrait, il aura un nom nouveau, tout en se référant à lui-même comme étant l’Esprit, ce qui veut dire qu’il apparaîtra en tant que Saint-Esprit et non en tant que Fils.

Cela marque le début du temps du Saint-Esprit où le peuple de Dieu doit recevoir le salut à travers le nom nouveau du Sauveur. Le nom nouveau doit être un nom que le Sauveur n’a jamais utilisé auparavant. De ce fait, les noms Jésus et Jéhovah qui ont déjà été utilisés, ne peuvent être qualifiés de nom nouveau. Le Saint-Esprit a déclaré le moyen par lequel nous pouvons recevoir son nom nouveau.

 « Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Eglises : A celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc ; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n’est celui qui le reçoit. »

Apocalypse 2:17

Le Saint-Esprit a dit que seulement ceux qui reçoivent le caillou blanc peuvent connaître le nom nouveau. Bibliquement, la couleur blanche représente la pureté. Il est donc indispensable de comprendre ce que représente le caillou. La Bible nous parle de ce caillou à plusieurs reprises.

 « Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu ; »

Première épître de Pierre 2:4

« Jésus est la pierre rejetée par vous qui bâtissez, et qui est devenue la principale de l’angle. »

Actes des Apôtres 4:11

Selon la Bible, le caillou représente Christ. En comprenant cela, Apocalypse 2:17 signifie que Christ viendra avec un nom nouveau. Le livre de l’Apocalypse a été écrit aux alentours de l’an 97, ici, le Christ mentionne donc sa seconde venue. Pour recevoir le nom nouveau, nous devons recevoir le Christ venant pour la seconde fois, apportant la manne cachée.

La seconde venue de Christ, le Saint-Esprit et la manne

The-Savior-and-the-New-Name,-Chist-has-a-new-name(3).jpg

Afin de reconnaître le vrai Saint-Esprit et son nom nouveau, la Bible nous informe aussi qu’il apportera la manne cachée. Celui qui nous donne la manne cachée possède le nom qui nous accordera le salut au temps du Saint-Esprit.

 « Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts. C’est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point. Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement ; et le pain que je donnerai, c’est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde. »

Évangile selon Jean 6:49-51

Selon la Bible, la manne représente la chair de Christ. Pour recevoir sa chair, nous devons célébrer la Pâque de la Nouvelle Alliance.

 « Le premier jour des pains sans levain, les disciples s’adressèrent à Jésus, pour lui dire : Où veux-tu que nous te préparions le repas de la Pâque ? […] Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le donna aux disciples, en disant : Prenez, mangez, ceci est mon corps. Il prit ensuite une coupe ; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant : Buvez-en tous ; car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour beaucoup[b], pour le pardon des péchés. »

Évangile selon Matthieu 26:17, 26-28

Jésus a premièrement donné à ses disciples la manne à travers la Pâque de la Nouvelle Alliance il y a deux mille ans. Cependant, cette Pâque a été abolie en l’an 325 au Concile de Nicée et est restée cachée depuis. En 1948, le Christ Ahnsahnghong a rétabli la Pâque de la Nouvelle Alliance comme étant la fête de Dieu qui nous accorde le pardon de nos péchés. Le Christ Ahnsahnghong a accompli la prophétie de l’Apocalypse 2:17, il est Dieu le Saint-Esprit et son nom est le nom du Sauveur de ce temps à travers lequel nous pouvons recevoir le salut.

L’Église de Dieu Société de la Mission mondiale croit en le nom nouveau, le Christ Ahnsahnghong comme étant le nom du Sauveur de notre temps. Cela signifie que nous prions et prêchons au nom du Christ Ahnsahnghong. Nous devons ainsi faire car la Bible témoigne du Christ Ahnsahnghong. En approfondissant l’étude, vous pourrez obtenir une complète certitude en le nom nouveau du Sauveur et recevoir le salut par son nom.

 « Vous sondez les Ecritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle : ce sont elles qui rendent témoignage de moi. »

Évangile selon Jean 5:39

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *