L’eau du baptême contient une promesse éternelle venant de Dieu

Selon la Bible, le but de notre foi en Dieu, fréquentant l’Église et étudiant la Bible est de recevoir la vie éternelle pour notre âme. C’est ce que Dieu a promis à travers le baptême.

« parce que vous obtiendrez le salut de vos âmes pour prix de votre foi. »

Première épître de Pierre 1:9

La société est faite de plusieurs promesses : contrats, mariage, etc.. Même certains papiers possèdent différentes promesses qui dépendent de comment on les utilise, comme un ticket de caisse, par exemple.

Qu’en est-il de l’eau du baptême ? L’eau, c’est l’eau mais l’eau du baptême contient une certaine promesse, une promesse éternelle venant de Dieu.

La signification du baptême

« Cette eau était une figure du baptême, qui n’est pas la purification des souillures du corps, mais l’engagement d’une bonne conscience envers Dieu, et qui maintenant vous sauve, vous aussi, par la résurrection de Jésus-Christ ; »

Première épître de Pierre 3:21

A travers la cérémonie du baptême, Dieu a authentifié sa promesse de nous donner la vie éternelle en faisant de nous les enfants de Dieu et en nous pardonnant de nos péchés de sorte que nous puissions entrer au Royaume des Cieux.

« Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ ; vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. »

Épître aux Galates 3:26-27

« Jésus répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. »

Évangile selon Jean 3:5

« Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. »

Actes des Apôtres 2:38

Le moment du baptême

Bibliquement, le baptême ne doit pas être repoussé mais conduit immédiatement après avoir reçu et compris la bonne nouvelle du Christ. Les enseignements de Dieu dans l’Ancien Testament et dans le Nouveau Testament révèlent que nous devons recevoir le salut aujourd’hui et ne pas le repousser à demain puisque nous ne savons pas de quoi le futur est fait.

« Ne te vante pas du lendemain, car tu ne sais pas ce qu’un jour peut enfanter. »

Proverbes 27:1

« Et il leur dit cette parabole : Les terres d’un homme riche avaient beaucoup rapporté. Et il raisonnait en lui-même, disant : Que ferai-je ? car je n’ai pas de place pour serrer ma récolte. Voici, dit-il, ce que je ferai : j’abattrai mes greniers, j’en bâtirai de plus grands, j’y amasserai toute ma récolte et tous mes biens ; et je dirai à mon âme : Mon âme, tu as beaucoup de biens en réserve pour plusieurs années ; repose-toi, mange, bois, et réjouis-toi. Mais Dieu lui dit : Insensé ! cette nuit même ton âme te sera redemandée ; et ce que tu as préparé, pour qui sera-ce ? Il en est ainsi de celui qui amasse des trésors pour lui-même, et qui n’est pas riche pour Dieu. »

Évangile selon Luc 12:16-21

Il est important, pour avoir une bonne relation avec Dieu, de le connaître et de suivre ses commandements incluant le premier pas vers le baptême.

L’endroit du baptême

Le surintendant des trésors d’Ethiopie a rencontré l’apôtre Philippe et, après avoir entendu la bonne nouvelle, a demandé à Philippe de le baptiser le long de la route, sans même demander à aller à une église.

« Un ange du Seigneur, s’adressant à Philippe, lui dit : Lève-toi, et va du côté du midi, sur le chemin qui descend de Jérusalem à Gaza, celui qui est désert. Il se leva, et partit. Et voici, un Ethiopien, un eunuque, ministre de Candace, reine d’Ethiopie, et surintendant de tous ses trésors, venu à Jérusalem pour adorer, s’en retournait, assis sur son char, et lisait le prophète Esaïe. L’Esprit dit à Philippe : Avance, et approche-toi de ce char. 30 Philippe accourut, et entendit l’Ethiopien qui lisait le prophète Esaïe. Il lui dit : Comprends-tu ce que tu lis ? Il répondit : Comment le pourrais-je, si quelqu’un ne me guide ? Et il invita Philippe à monter et à s’asseoir avec lui. »

Actes des Apôtres 8:26-31

Corneille a accueilli l’apôtre Pierre à sa maison où il a été baptisé, lui, sa famille et ses amis le même jour. (Actes 10:47-48)

Puis l’Apôtre Paul a baptisé une famille entière parce qu’ils voulaient être sauvés. Cela a pris place dans la nuit après un tremblement de terre.

« Après qu’on les eut chargés de coups, ils les jetèrent en prison, en recommandant au geôlier de les garder sûrement. Le geôlier, ayant reçu cet ordre, les jeta dans la prison intérieure, et leur mit les ceps aux pieds. Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les prisonniers les entendaient. Tout à coup il se fit un grand tremblement de terre, en sorte que les fondements de la prison furent ébranlés ; au même instant, toutes les portes s’ouvrirent, et les liens de tous les prisonniers furent rompus. Le geôlier se réveilla, et, lorsqu’il vit les portes de la prison ouvertes, il tira son épée et allait se tuer, pensant que les prisonniers s’étaient enfuis. Mais Paul cria d’une voix forte : Ne te fais point de mal, nous sommes tous ici. Alors le geôlier, ayant demandé de la lumière, entra précipitamment, et se jeta tout tremblant aux pieds de Paul et de Silas ; il les fit sortir, et dit : Seigneurs, que faut-il que je fasse pour être sauvé ? Paul et Silas répondirent : Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille. Et ils lui annoncèrent la parole du Seigneur, ainsi qu’à tous ceux qui étaient dans sa maison. Il les prit avec lui, à cette heure même de la nuit, il lava leurs plaies, et aussitôt il fut baptisé, lui et tous les siens. »

Actes des Apôtres 16:23-33

Le baptême correspond à la renaissance de nos âmes et est un point de départ pour notre vie de foi en Dieu. C’est pourquoi, sans tenir compte du temps ou du lieu, les Chrétiens de l’Église primitive n’ont pas différé le baptême et se sont fait baptisés immédiatement.

Comment diriger le baptême

Le plus important aspect du baptême est de savoir comment il est dirigé. Jésus-Christ a enseigné à ses disciples qu’un baptême correct est dirigé au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

« Jésus, s’étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. »

Évangile selon Matthieu 28:18-20

Un baptême conduit sans les trois noms de Dieu est invalide. Même l’Apôtre Paul a conduit les croyants de l’Église Primitive à être rebaptisés de façon à ce que cela soit fait correctement.

« Il dit : De quel baptême avez-vous donc été baptisés ? Et ils répondirent : Du baptême de Jean. Alors Paul dit : Jean a baptisé du baptême de repentance, disant au peuple de croire en celui qui venait après lui, c’est-à-dire, en Jésus. Sur ces paroles, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus. »

Actes des Apôtres 19:3-5

Au temps du Fils, les croyants devaient être baptisés au nom du Fils. Maintenant, au temps du Saint-Esprit, le baptême, qui est en conformité avec les enseignements de la Bible, doit être conduit au nom du Père, Jéhovah, au nom du Fils, Jésus et au nom du Saint-Esprit, le Christ Ahnsahnghong. C’est ce baptême qui nous permet de recevoir le salut.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *